Les acides gras Oméga 3 pour lutter contre la dépression.

Avant d’entrer dans le cœur de l’article sachez que les acides gras oméga 3 sont indispensables pour notre développement, car le corps humain n’est pas capable de les synthétiser, mais doit les obtenir à partir de la nutrition ou de suppléments.

Les principaux acides gras du groupe Oméga 3 sont :

  • EPA : un acide gras fondamental pour notre santé, puisqu’il affecte l’efficacité de tout l’organisme en gérant l’équilibre.
  • DHA : acide gras basique pour la synthèse et l’intégrité des tissus nerveux.

Voici une liste de suppléments en acides gras oméga 3 que nous vous conseillons :

Comment fonctionnent les Omégas 3 ?

Les Oméga 3 pris quotidiennement contribuent à l’intégrité des membranes cellulaires, qui forment l’ensemble du corps humain, et ont une grande importance dans le processus anti-inflammatoire et dans les mécanismes immunitaires.

Ils aident à protéger la santé cardiovasculaire en réduisant le cholestérol, en régulant le rythme cardiaque et la circulation sanguine et en contrôlant la pression artérielle.

Quelles sont les sources possibles d’acides gras ?

Les aliments riches en oméga 3 se trouvent dans les poissons qui habitent les mers froides, comme le saumon, le maquereau, le hareng qui sont très riches. Une autre source importante, parmi les légumes, sont les graines et l’huile de lin.

Ils apportent une contribution équilibrée d’Oméga 3. Une cuillère à soupe d’huile de lin oméga 3 fournit environ 6,6 grammes d’oméga 3 et 30 grammes de graines de lin en contiennent environ 3,2. Les graines peuvent être ajoutées, par exemple, aux salades, aux soupes froides, aux céréales comme l’épeautre et l’orge.

Voir aussi : Comment bien choisir ses acides gras oméga-3 ?

L’huile est vendue en petites bouteilles, car elle doit être consommée dans le mois qui suit son ouverture. Comme il s’agit d’un aliment très délicat, il ne doit pas être exposé à la lumière du soleil, aux sources de chaleur et, par conséquent, ne peut pas être utilisé pour la cuisson.

Ensuite, il y a les noix qui contiennent de bonnes quantités d’acide alpha-linolénique, Les graines de noix par exemple. Ensuite, il y a le soja, les algues, etc.

Dépression oméga 3 : Les oméga-3 aident-ils à combattre les symptômes dépressifs ?

Certaines expériences ont démontré qu’une consommation irrégulière d’oméga-3 et une altération du métabolisme des acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6) pourraient favoriser le développement des principales formes de dépression.

De plus, plusieurs études suggèrent que les oméga-3 peuvent être utiles dans le traitement des symptômes dépressifs. Les premiers signes d’un lien entre la fonction de ces acides gras dans le corps humain et cette maladie remontent aux années 1990, lorsque des études ont montré qu’il existe une relation étroite entre les états dépressifs et les faibles niveaux d’oméga-3.

En fait, chez les personnes souffrant de dépression, les concentrations de ces acides gras sont assez faibles.

Voir aussi : Qu’est-ce que la dépression ? Causes, symptômes, traitements.

A un âge avancé, la composition en acides gras des phospholipides dans le sang est fortement liée aux troubles de l’humeur et aux états dépressifs.

Les études ont mis en évidence le lien entre une alimentation riche en oméga-3 et une amélioration marquée de l’humeur.

En 1998, les chercheurs du Laboratoire de Biophysique Médicale et Pharmaceutique de Tours, ont découvert que chez le rat, les oméga-3 pris sous forme d’huile de poisson favorisent l’activité de la dopamine, molécule régulatrice de l’humeur. La même année, des chercheurs de l’Université de Sheffield (Royaume-Uni) ont souligné qu’une alimentation riche en ces acides gras réduit les symptômes dépressifs.

Enfin, des études approfondies en Finlande et aux Pays-Bas ont confirmé que plus le régime oméga-3 est riche, moins une personne est susceptible de souffrir de dépression.

Les oméga 3 comme traitement des états dépressifs.

Toutes les données recueillies au cours des différentes études montrent que les oméga-3 peuvent être utiles pour prévenir, contrôler et traiter divers troubles psychiatriques, tels que les changements d’humeur, la dépression post-partum, l’agression liée au stress, les dommages neurologiques et la déficience visuelle liée à l’alcool, et enfin les maladies plus graves comme la schizophrénie et la démence.

Nous serons heureux de lire vos commentaires.

Laissez un commentaire :

Vivre-au-top.com